Chroniques Martiennes

22 05 2007

 Chroniques Martiennes

The Martian Chronicles de Ray Bradbury ont été publiées en 1946. L’auteur de Fahrenheit 451 (né en 1920) figure désormais au panthéon littéraire international et l’on peut dire qu’il a donné ses lettres de noblesse au genre science-fictif.

Les Chroniques Martiennes sont des nouvelles qui décrivent la colonisation de la planète Mars par les Terriens. D’abord, les Martiens ne se laissent pas faire : leur don de télépathie les aide d’ailleurs à se débarrasser des intrus. Mais la varicelle importée par  les astronautes nettoye la planète au Kärscher : les seuls survivants sont des ermites devenus ectoplasmiques à force de méditer dans les montagnes, et quelques quidams qui se mèlent à la population terrienne en prenant le visage de leurs chers disparus. Jusqu’à ce que les Hommes disparaissent à leur tour …  

 

Le détour par le Martien est bien évidemment une manière de parler du Terrien : l’ennui des conventions sociales ou la xénophobie, sont le lot des deux « espèces ». En ce sens, la colonisation de Mars met en échec l’idée qu’ailleurs l’herbe est plus verte : où que l’on parte, on n’échappe pas à soi. Et pourtant, la nouvelle planète est une nouvelle chance, une sorte d’antichambre du Paradis où les rêves, à défaut de se réaliser, prennent consistance. Mars : la nouvelle Californie ?

L’univers imaginaire est décrit moins par la profusion de machines et de technologies sophistiquées que sur les perceptions des sens. « La force de la vision de Mars est obtenue par le retour de quelques images obsédantes et symboliques : quelques couleurs, quelques matières, le marbre, le sable, le feu; quelques formes : les colonnes, les voiles, les canaux; quelques sensations : le sec, le chaud, le vent, le silence; quelques émotions causées par la beauté, le temps et la mort » (Gérard Cordesse).

Il y a beaucoup de clins d’oeils à l’Histoire et pas mal d’humour. Dans Les villes muettes, le dernier homme sur Mars rencontre la dernière femme sur Mars et … il préfère rester tout seul finalement, peinard, avec ses caissons de cigares. La dernière femme est trop insupportable, et puis elle est moche ! Et ce n’est pas parce que c’est la dernière femme que voilà quoi ^_^

Si ce livre vous tombe entre les mains mais que vous n’avez pas le temps de tout lire, lisez au moins Les hommes de la Terre et la Troisième Expédition, de vrais petits bijoux. 

Voici un extrait de la Troisième Expédition

 Supposons, là, qu’il y ait des Martiens vivant sur Mars, qu’ils aient vu notre vaisseau arriver, qu’ils nous aient vus à l’intérieur, qet qu’ils se soient pris de haine pour nous. Supposons, là, juste pour s’amuser, qu’ils aient eu envie de nous détruire, en tant qu’envahisseurs, indésirables, et qu’ils aient voulu procéder de façon très astucieuse, en trompant notre vigilance. Quelles serait alors la meilleure arme qu’un Martien pourrait utiliser contre des Terriens munis d’armes nucléaires ? 

    La réponse était intéressante. Télépathie, hypnose, mémoire et imagination. 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière