Une vieille maîtresse *

2 06 2007

pas si vieille que ça, la maîtresse
Catherine Breillat. 2007. 1h50

Il s’agit d’une adaptation de l’oeuvre de Barbey d’Aurevilly, avec Asia Argento dans le rôle-titre.  Ryno de Marigny s’apprête à épouser la jeune  Hermangarde qu’il jure aimer de tout son coeur, mais auparavant, il doit rompre avec la Vellini, sa maîtresse depuis dix ans. Or, cette dernière n’entend pas se faire larguer de la sorte … Qui l’emportera de la vierge ou de la diablesse ?

Le psychodrame amoureux, passion contre raison, a beau être éculé, c’est toujours aussi efficace. La reconstitution historique est visuellement intéressante, malheureusement, cela ne suffit pas à sauver le film de l’ennui : mise en scène plate, quasi-absence de bande-sonore, accent italien d’Asia incompréhensible et rapidement insupportable … Le troublant Fu’ad Ait Attou tire son épingle du jeu, de même que Claude Sarraute qui excelle dans son propre rôle, celui d’une mamie gâteau un peu gâteuse. Mention spéciale à l’horrible teinture de Roxane Mesquida, qui nous prouve malencontreusement que n’est pas blonde qui veut (en tous cas pas ce blond là).


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière