L’homophobie en Pologne

10 06 2007

les deux jumeaux terribles

Depuis que les jumeaux Kaczyński ont conquis, l’un la présidence (Lech), l’autre le poste de Premier ministre (Jarosław), la Pologne ne tourne pas rond. Leur parti, le PiS (Droit & Justice) a fait une alliance politique avec deux partis réactionnaires, la LPR (Ligue des Familles Polonaises) et la Samoobrona (Autodéfense). Les mesures adoptées et les discours prononcées sont en train de tailler une belle réputation d’ultraconservatisme, de bigoterie, d’antisémitisme, d’homophobie et d’europhobie, à une Pologne qui n’en demandait pas tant. En tant qu’expatriée, je suis l’actualité avec effarement et inquiétude. Cette semaine, focus sur l’homophobie polonaise.

Depuis le 28 mai dernier, une polémique gronde au sujet de la série britannique Teletubbies. La secrétaire des Droits de l’Enfant, Ewa Sowińska a demandé aux experts psy de son cabinet de déterminer s’il s’agissait là d’un spectacle approprié pour les petits enfants. L’un des personnages, Tinky Winky, porte un sac à main, ce qui est interprété comme un signe de « propagande » en faveur de l’homosexualité. Une telle annonce a déclenché l’hilarité chez les Polonais au point que la dame a retiré sa proposition. Trop tard, hélas : l’info a déjà fait le tour de l’Europe. Derrière le côté un peu potache de l’affaire, il y a une vraie question, celle de l’homophobie latente ou déclarée chez les Polonais. Il est vrai que le gouvernement actuel est particulièrement réactionnaire, mais ne dit-on pas qu’il n’y a pas de fumée sans feu ?

Un des facteurs d’intolérance en Pologne est sans doute l’orthodoxie religieuse (96 % de Polonais se disent « catholiques »). L’homosexualité serait une perversion, associée à la luxure et donc au diable (Sodome et Gomorrhe a laissé de mauvais souvenirs à deux anges descendus sur Terre …). La Bible sert de (pré)texte à l’ostracisme : une lecture littérale ou sélective permet de se référer aux seuls passages qui incitent à combattre les ennemis de la foi, dont les « déviants » que seraient les homosexuels. Les personnalités religieuses célèbres, comme le primat de Pologne et bien sûr le Pape, ont pris ouvertement position en condamnant l’homosexualité. Ces opinions sont régulièrement relayées par les médias conservateurs, tels que la chaîne TV « Trwam ». L’on aboutit donc à ce que 57 % des Polonais considèrent l’homosexualité comme une chose « négative ». 70 % sont contre le mariage gay/lesbien et 11 % seulement approuvent l’adoption par les couples homo.

Quant à la position du gouvernement actuel, elle est assez particulière en vérité. La tolérance est toute relative et exige une contrepartie : « oui, nous reconnaissons que vous existez, nous acceptons que vous ayiez ces pratiques déviantes quand bien même c’est un péché, mais en retour, nous vous interdisons ne souhaitons pas que vous vous manifestiez d’une quelconque manière ». En somme, tout coming-out public, toute manifestation de gay pride au sens propre (fier d’être gay) est perçue comme de la propagande. Comme si l’homosexualité était une opinion et une pratique « contagieuse » ! Voilà pourquoi un Teletubbie avec un sac à main, probablement efféminé, ne pouvait qu’être interprété comme une incitation à l’homosexualité. En d’autres termes : si vous voulez vivre heureux, vivez cachés !

S’il n’y a pas de condamnation politique des homosexuels, il n’existe pas non plus de protection juridique contre les discriminations diverses dont ils reconnaissent être victimes (ce qui n’est pas spécifique à la Pologne, reconnaissons-le). La Gay Pride polonaise a été interdite en 2005 par le maire de Varsovie de l’époque, actuellement Premier ministre, sous prétexte que le cortège de la parade allait traverser un endroit fréquenté « par des mères avec leurs enfants ». Les homosexuels ont néanmoins leur grand happening le 17 mai – journée mondiale des Homosexuels. Ce jour-là, une grande Parade de l’Egalité a rassemblée quelques 2 000 à 3 000 personnes, parmi lesquelles se trouvaient également des hétérosexuels. Un des participants, Piotr Packiewicz, un journaliste célèbre, déplore qu’aucun parti politique de l’opposition n’ait participé à l’évènement, pour marquer leur désaccord avec la politique homophobe de la coalition PiS-LPR. Il semble que cette cause ne soit pas encore électoralement populaire.

Fort heureusement, tous les Polonais ne sont pas homophobes (la preuve …). Les propos d’une jeune lycéenne, entendus lors de
la Parade pour l’Egalité, résument bien la situation : « Au bahut, personne n’oserait dire qu’il est homophobe, c’est vraiment la honte pour toi si t’es bête à ce point. En revanche, dans le gouvernement, ils n’ont pas la même retenue… »

A lire pour compléter :

http://www.amnesty.be/doc/article.php3?id_article=142

http://www.lgbth.com/histoire/europe/pologne.html

http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2005/10/07/357-diatribe-homophobe-en-pologne

 


Actions

Informations



Une réponse à “L’homophobie en Pologne”

  1. 11 06 2007
    Madou (12:30:50) :

    oui, je sais…et ce n’est pas facile…j’en parle pas mal avec mon polonais…cette histoire de teletubies, c’est archi … con. madou

Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière