• Accueil
  • > Livres
  • > 3 bonnes raisons de ne pas acheter « Cecilia » d’Anna Bitton

3 bonnes raisons de ne pas acheter « Cecilia » d’Anna Bitton

30 01 2008

cecilia.jpg

J’ai succombé, je l’avoue : la semaine dernière, j’ai acheté Cécilia, le livre-vérité où on apprend que « Nicolas est un sauteur ». D’ailleurs, à en juger par les ventes, je ne suis pas la seule à avoir cédé à l’appel du potin mondin : l’ouvrage est n°1 en librairie. A ceux qui auraient l’intention de craquer à leur tour,voici 3 bonnes raisons de garder leurs sous et d’éviter une grosse déception.

1. Il n’y a aucun scoop. Ou plus exactement, il n’y a plus d’autre scoop à se mettre sous la dent puisque les passages les plus croustillants ont été largement diffusés, reproduits et commentés dans les médias. Expurgé des citations, le livre manque de données factuelles. Vous n’apprendrez pas qui Nico a sauté, ni le montant de la pension alimentaire, ni ce que Cécilia pense de Carla. A moins d’acheter Gala ou de relire Le Point (économie nette : 13€ à 16 €).

2. Ca n’a pas de crédibilité. Basiquement, c’est l’histoire d’une femme un peu aigrie qui balance sur son ex dans un moment de colère. Tu parles d’un scoop ! Ca ne veut pas dire que c’est vrai, ni même qu’elle le pense vraiment. Que celle qui n’a jamais dit du mal d’un ex me jette la première pierre ! Bien sûr, l’ex en question n’est pas n’importe qui. De toutes façons, ce n’est pas un livre sur le couple Cécilia-Nicolas. Il faut se taper de longs chapitres sur la taille de Cécilia, les ennemis de Cécilia, les questions existentielles de Cécilia, les projets politiques de Cécilia, avant d’arriver aux quelques passages qui auraient pu être intéressants s’ils n’avaient été dévoilés dans la presse.

3. C’est ridicule. Le texte de 4ème de couverture aurait dû me mettre la puce à l’oreille.

« Cé-ci-lia. Son prénom seul, rare au point d’être désormais symboliquement breveté, charrie tous les fantasmes. Toutes les beautés, toutes les folies, toutes les horreurs, toutes les incompréhensions. Cé-ci-lia. Cela résonne comme la promesse d’un conte étrange ».

Ce n’est qu’un échantillon du style ampoulé et superfétatoire de l’auteure de l’ouvrage(rien de plus ampoulé que le mot « superfétatoire », d’ailleurs) . Faut-il préciser qu’elle est journaliste ? Au delà du style la position d’Anna Bitton me gêne : elle est fascinée par Cécilia au point de manquer totalement de distance avec son objet d’étude. On dirait les envolées lyriques d’ado boutonneuse transie d’amour. Cécilia est tellement belle, tellement chic, tellement … Je penche pour l’hypothèse d’une déclaration saphique cachée …

 

 


Actions

Informations



3 réponses à “3 bonnes raisons de ne pas acheter « Cecilia » d’Anna Bitton”

  1. 7 02 2008
    francoiselou75 (19:47:11) :

    Chic, j’ai fait des économies, d’argent d’abord, puisque je ne l’achèterai pas, de temps ensuite, puisque je ne le lirai pas !!!
    Merci du conseil !

  2. 29 02 2008
    laigloun (08:37:43) :

    Comme dirait l’aute, »bitton cecilia  » !!!!!

  3. 4 04 2008
    Arshi (11:19:51) :

    Ca tombe bien je n’aime pas lire (people magasine exclu) !

Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière