Trop gros pour avoir ton bac !

18 06 2008

beth ditto

Ce matin, je manque de m’étrangler en lisant dans le Parisien (daté 18 juin 2008) un article intitulé « Garder la ligne pour gagner des points au bac ». Le dernier gourou de la diététique, le Dr. Dukan (oubliez Atkins, Montignac et Miami) a préconisé l’instauration d’une option « poids d’équilibre » au bac. Le concept? C’est comme l’option latin, sauf que pour avoir des points en plus, nul besoin de traduire du Cicéron trois fois par semaine : il suffit de rester mince (garder un IMC entre 18 et 25) !

Quel rapport entre l’indice de masse corporelle et les aptitudes scolaires, que le baccalauréat est censé valider ? La réponse du Dr. Ducon Dukan est plus scandaleuse encore : selon lui, il s’agit de faire prendre conscience aux ados du rapport entre « leur avenir professionnel et la maîtrise de leur poids, essentielle pour leur bien-être, leur épanouissement et leur santé ». Une façon policée de dire « Gros = Loser ». Comme si les gros n’étaient pas suffisamment stigmatisés ! Comme si notre société n’était pas assez obsédée par la minceur, les régimes et les normes sanitaires !

A force de se l’entendre dire, on a fini par enregistrer qu’une surcharge pondérale importante accroît les risques de maladies cardio-vasculaires et le diabète, au point de faire chuter l’espérance de vie. Le caractère « épidémique » de l’obésité inquiète, cela se comprend. Cependant, je doute de l’efficacité d’un discours culpabilisant sur l’orthodoxie alimentaire. « Ne grignotez pas en dehors des repas ! Mangez 5 fruits et légumes par jour ! Pratiquez une activité sportive ! » Ca marche vraiment pour vous ? Pour moi, c’est un peu comme les remarques vicelardes de ma mère au cours du repas familial :

- Est-ce bien raisonnable, cette 2ème part de gâteau ?

- Arrête de me culpabiliser, sinon j’en prendrai deux parts supplémentaires, rien que pour te faire chier ! (je formule ça de manière plus diplomatique, bien évidemment !)

Plus il y a d’obèses, plus on vante les mérites d’une alimentation équilibrée. A moins que ce ne soit l’inverse ? A force d’entendre que les sucreries, c’est mal, que le MacDo, c’est mal, manger cesse d’être l’assouvissement d’un besoin physiologique et un plaisir gustatif pour devenir un moment angoissant et culpabilisant. Plus les messages à caractère normatif se multiplient, plus les gens grossissent ! La crise de l’autorité et l’esprit de contradiction ne touchent pas seulement les ados rebelles, semble-t-il … Dites moi une chose pour que je fasse le contraire ! Chassez la gourmandise, la culpabilité revient au galop ! Au lieu de mettre nos ados au régime, il vaudrait mieux leur apprendre à manger normalement. Et ce n’est pas en laissant croire qu’être gros est une tare qu’on arrangera les choses. Gros de ce monde, unissez-vous et faites comme Beth Ditto (sulfureuse chanteuse de The Gossip) :

kiss my ass

http://kasia.unblog.fr/l’art de vendre de la merde/


Actions

Informations



8 réponses à “Trop gros pour avoir ton bac !”

  1. 21 07 2008
    Luc (14:27:35) :

    Société paradoxale qui nous propose en permanence des produits outrancés de lipides, glucides et autres ingrédients la plupart du temps inadaptés à nos corps et qui nous dit qu’on mange trop, qu’on est trop gros!

    Tiens, pour ne prendre que l’exemple des publicités: une pâte à tartiner pour donner de l’énergie pour penser et se dépenser…Ha je ris. Heureusement le législateur nous passe le message à la fin du spot: « mangez équilibré » ou « faites du sport ».

    On nous prend vraiment pour des cons.

    Et maintenant on voudrait nous filer des bons points quand on est le citoyen modèle (comprendre mouton).

    Si t’es maigre t’auras ton bac! Là il est vrai que c’est une des idées les pires que j’ai entendues. Déjà qu’on nivelle par le bas, mais avec des absurdités, que dis-je des horreurs pareilles, je me demande ce qu’on cherche à construire…

    Une fois de plus le paraître prends le dessus.

    Et puis manger équilibré je veux bien, mais je veux éviter les supermarchés au maximum pour ne pas me gaver de pesticides, et je n’ai pas toujours les moyens d’acheter des produits plus sains chez le producteur du coin. Pour cela une seule solution: Comme j’habite dans un lotissement et que j’ai le luxe d’avoir un terrain autour de ma maison, je me dis que je vais y faire un petit potager bio, arrosé à l’eau de pluie que je récupère. Hé bien là le législateur de sa grosse voix me dit NON! Il existe une clause dans le cahier des charges qui INTERDIT de faire son potager dans le lotissement. Je peux planter tout ce que je veux sauf des tomates et des courgettes!!! Hallucinant! Alors en citoyen non-modèle j’ai quand même cultivé mon potager et j’attends les méchants qui viendront me décourager à coups d’amendes et de saisies de légumes. En attendant elles sont bonnes mes tomates.

    Avant être rebelle c’était être Jacques Mesrine, maintenant c’est être jardinier clandestin…Les temps changent…………………

    Dernière publication sur La Guitarra : Andantino d'Alejandro Spinardi

  2. 14 08 2008
    Lola (14:52:59) :

    pff c’est nimporte quoi alors deja on di soyer mince a longueur de temp on nou fé que des produit alleger (un yahourt ne fé pa grossir)
    si c’est vraimen pour la santé et le bein etre il on cas donner des cours de nutrition avec des control mé don lé point ne contré que pour la moyenne generale
    ou alors faire une epreuve facultative au bac pour ceux qui veule ou non passer cette examen

    en plsu c’est nimporte quoi de culpabilisé les gens sur leur poids can je voi ts c’est media qui sahcarne sur al ligne de britney et des autres je trouve as scandaleu surtou kel ne son pa grosse juste avec des formes qui leur vont trés bien alors fo areter un peu il veule une sociéte d’anorexik ??

    Dernière publication sur à coeur ouvert : Et si je parter quesque sa changerais reelement dans vos vies?

  3. 24 06 2009
    Fred (10:38:26) :

    J’adore Beth, son groupe, sa voix, sa démarche rock’n'roll, etc…
    Avec toutes ces conneries qu’on nous raconte autour du poids, c’est que même pour les filles comme moi, celles du côté obsur de la force, c’est pas cool !
    Je m’explique : je joue dans la cour des  »trop » maigrichonnes. J’ai les mêmes soucis que les  »trop » gros : je fais des régimes qui ne marchent jamais (6 mois d’hyper protéinés avec une diétécicienne pour prendre 1.5kg… perdu en 1 semaine un peu stressante au boulot), des difficultés pour me fringuer, des douleurs aux articulations parfois, etc…
    Et, le comble : le regard des autres, ben, c’est pareil !!! Comme j’ai bon appétit, au resto, on me regarde de travers, genre je vais aller me faire vomir après !!! Et le tact des gens :  »Ah ben dis donc, t’as pas grossi toi !!! » qui s’étonnent quand je leur fais remarquer que ce type de réflexion, c’est blessant !!
    Maintenant, j’ai 43 ans. Il y a belle lurette que je me moque de tout çà. J’assume ma différence, moi aussi. Et que les andouilles aillent se faire griller ailleurs !!! J’ai une copine de mon âge qui fait 2.5 fois mon poids. Notre plaisir, c’est de sortir toutes les deux. Aujourd’hui, le regard des autres face à la paire que nous formons nous amuse beaucoup !!!
    Je vous propose un autre slogan : les  »trop » (gros, maigres) du monde, unissons-nous pour les que les VRAIMENT TROP débiles cessent de l’être !!!

  4. 30 06 2009
    issam (17:52:36) :

    slt beth ditto je suis marocian tu es le meilleur dans le monde je t’aime bcp. bye et bon chance

  5. 20 07 2009
    Robert (00:10:38) :

    mais c bien mangez mangez ! qud y aura plus rien à manger on enverra tous les obèses en Somalie !

  6. 21 07 2010
    Marion (21:19:10) :

    Pour ma part, j’ai moi-même été en surpoids à l’époque du bac (mais je l’ai eu quand même ^^), mais j’ai fait le choix de perdre 17kgs à cause de problèmes que cela pouvait entrainer, problèmes cardiaques, circulatoires, puis soyons réalistes, l’apparence.

    Là je dis que cette mesure est avant tout faite pour l’oeil de l’examinateur bien plus que pour l’élève souffrant de cette mesure car s’ils voulaient attaquer le problème à la racine, ils s’en prendraient aux cuisines des établissements et aux fast-foods et autres sandwicheries jouxtant presque toujours les collèges et lycées.
    Puis pour ce qui est des regards…. Je savais très bien que l’apparence comptais beaucoup mais même là j’ai tombé des nues, le changement d’attitude des autres envers moi (surtout des inconnus) est radical, rien que pour ça j’en viens presque à regretter mes kilos en trop, là au moins on me foutait la paix et c’est bien plus agréable de se faire siffler ou klaxonner comme une vulgaire pute (alors que je m’habille correctement) par des inconnus irrespectueux, mal élevés, grossiers le plus souvent dotés d’une sale gueule et dénués d’intelligence.

    Tout ça pour dire qu’avant d’être en faveur des élèves, cette mesure me semble surtout un bon moyen pour les examinateurs de mater de la fesse et du nibard, je souhaite donc que cette mesure ne passe pas, chacun est libre de faire ce qu’il veut de son corps.

  7. 21 07 2010
    Marion (21:34:41) :

    « manger cesse d’être l’assouvissement d’un besoin physiologique et un plaisir gustatif pour devenir un moment angoissant et culpabilisant »

    Il ne faut tout simplement tomber dans aucun excès, manger doit rester un plaisir, pas un passe-temps ni au contraire une source de culpabilité.

    Un plaisir et un respect de soi, croyez-le ou non, après avoir essayé pendant des années des régimes à base de légumes et des régimes où l’on supprime tout ce qui est bon qui se sont avérés complètement infructueux, la seule façon fiable et durable que j’ai trouvé de perdre du poids est de manger TOUT CE QUE J’AIME, ce que je veux quand je veux mais en quantités raisonnables (un biscuit et demi au lieu de 4^^) et compléter par des fruits si j’ai encore faim (là en plus, il y a le plaisir du goût) et faire du sport le plus souvent possible (marcher au lieu de prendre le bus ou la voiture, abdos le matin avant les cours….): 17kgs de perdus et jamais repris.

    Le régime est avant tout un travail sur soi, il ne s’agit pas de culpabilisation mais d’apprendre à être raisonnable, donc d’éducation. Et surtout il doit dépendre de la volonté de la personne ayant un problème de poids, pas de son entourage et encore moins de la télé!

  8. 22 07 2010
    Metal Girl (23:08:51) :

    Lola> Oui, et des cours de français aussi.

Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière