Lacrimosa

8 10 2008

Régis Jauffret a écrit un roman épistolaire d’un genre particulier qui, à vrai dire, aurait pu s’intituler Lettres d’outre-tombe. Il s’agit, en effet, de la correspondance virtuelle entre un écrivain et sa maîtresse, qu’il a (mal) connue et qui s’est donné la mort. Le geste de la jeune femme demeure inexpliqué : c’est peut-être pour le comprendre que l’écrivain lui prête ses mots. La voix masculine revient sur le passé, en décrivant certains moments de cette liaison inaboutie, en imaginant les circonstances du suicide, qu’il fantasme plus qu’il ne connaît. Naturellement, il est à la recherche de quelque clé du geste fatal d’une maîtresse qu’il admet « ne pas avoir assez aimée », mais les questions se multiplient à mesure qu’il fouille le passé, et nulle réponse ne se dessine au bout de cette quête.

A l’inverse, la voix féminine s’attache à démontrer à son amant la fatuité de son geste, comme s’il avait oublié que ses lettres ne parviendraient jamais à destination, et que les morts ne répondent pas aux appels des vivants. Quand bien même elle aurait quelque chose à lui dire, ce ne serait que pour le blâmer de l’avoir si mal comprise. Cet homme ne s’est pas rendu compte que l’indifférence et l’infidélité qu’elle lui opposait n’étaient que des ruses pour lui cacher une passion qui aurait pu le faire fuir.

Néanmoins, le sujet de Lacrimosa n’est pas une histoire d’amour contrariée par la mort : c’est l’écrivain tourné en dérision. Régis Jauffret a inventé un écrivain médiocre, qui traîne les métaphores et les clichés comme les casseroles, en même temps qu’il propose une contre-voix chargée de corriger ses défauts, et le moquer dans ses prétentions orgueilleuses à l’écriture. « Ecrire contre soi-même », voilà un exercice schizophrénique qui n’est pas sans rappeler la folie du narrateur dans le Joueur d’échecs de Stefan Zweig.

Très bonne critique du roman sur http://www.buzz-litteraire.com


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière