• Accueil
  • > Ciné
  • > Australia : le film que je n’irai pas voir

Australia : le film que je n’irai pas voir

5 12 2008

Image de prévisualisation YouTube

D’habitude, je commente sur ce blog les films que j’ai vus et qui m’ont particulièrement touchée. Une fois n’est pas coutume, j’aimerais parler d’un film qui m’a l’air tellement mauvais qu’aller le voir serait une perte de temps (et de neurones). J’entends déjà vos critiques : « Don’t judge a book by its cover », « il ne faut pas se fier aux apparences ». Vous aurez sans doute raison ; de nombreux films sont injustement boudés en raison d’un plan marketing inefficace. Je me permets d’insister cependant : Australia, dans le genre film lacrymal à midinettes, a l’air d’une sinistre bouse.

Voyons la fiche Allocine :
« Australie du Nord, fin des années 30.
Lady Sarah Ashley, aristocrate anglaise hautaine et renfermée (comprenez balai dans le cul), arrive au coeur des paysages sauvages de l’Australie et se retrouve à devoir gérer seule un gigantesque domaine (notez le choix des adjectifs hyperboliques … L’Australie, de toute façon, ça ne peut que être sauvage, et puis c’est tellement vide et désert que tout paraît immense). Contrainte pour sauver l’exploitation de partir vendre 2 000 têtes de bétails à des milliers de kilomètres (le type qui a inventé la virgule doit se retourner dans sa tombe), elle n’a d’autre choix que de faire équipe avec un cow boy local (ça aurait pu être un cowboy universel, ou un space cowboy à la Jamiroquai) un peu rustre (hmm, le fantasme bien connu du bûcheron canadien aux mains trappues en prend un coup avec ce cowboy local un peu rustre). Cette aventure à travers les terres aussi magnifiques qu’inhospitalières du pays (mais que fait l’office du tourisme australien ?) transformera à jamais (ben tiens, devoir embrasser les lèvres collagénées de Nicole « Frozen Face » Kidman doit causer un sacré traumatisme, en effet), ces deux êtres que tout oppose (sinon, ce n’est pas drôle, s’ils ont des points communs). Au bout de leur périple, la ville de Darwin doit faire face aux bombardements japonais. (hahahahahaha, c’était bien la peine de faire tout ce périple si c’était pour se prendre des bombes sur la gueule à l’arrivée). »

Naturellement, le film a un happy ending. En réalité, il y a trois fins différentes. Celle que Baz Lurhmann avait tourné (où le cow boy local meurt très universellement) a traumatisé le panel de spectateurs test, ce qui n’a pas plu à la production. Du coup, plusieurs scènes finales ont été tournées et soumises au vote du public. Personnellement, j’ai tendance à me méfier du jugement de ces bétatesteurs. Ce qui m’effraie dans ce film, ce n’est pas que le héros meure, mais bien la face figée et inexpressive de Nicole Kidman …
En résumé, vous prenez une louche d’Autant en emporte le vent, une poignée de Titanic, une pincée de Pearl Harbor, sans oublier une vingtaine d’injections de Botox (par heure), vous secouez et vous obtenez une magnifique petite bouse nommée « Australia ».


Actions

Informations



5 réponses à “Australia : le film que je n’irai pas voir”

  1. 13 12 2008
    chloé (21:44:28) :

    Dis donc, tu portes pas Nicole Kidman dans ton coeur ! si c’était avec une autre actrice tu y serais allée je parie!

  2. 13 12 2008
    chloé (21:50:48) :

    rien que pour voir les muscles du beau Hugh… d’ailleurs y a une scène trop pourrie de ce film qu’ils ont montré à la télé, où il se verse un sceau d’eau sur la tête, et ça dégouline sensuellement sur son torse poilue jusqu’à provoquer des gouttes de sueur sur le front tout tendu de Kidman (là, t’as déjà plus envie de voir le film)

  3. 13 12 2008
    Kasia (22:41:51) :

    HAHAHAHAHAHAAA,
    Je ne sais pas si tout le monde voit les publicités contextuelles sur mon site : on y voit « Botox Clinic. Dès 99 € par zone traitée + injections de comblement »

  4. 17 12 2008
    fanini (01:10:13) :

    « le type qui a inventé la virgule doit se retourner dans sa tombe »
    magistral !

  5. 20 12 2008
    moncineamoi (20:51:13) :

    Hello, j’ai fait un résumé de ce film sur mon blog http://moncineamoi.unblog.fr/. Et je confirme, il ne s’agit pas du film du siècle.

Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière