Zexy People

1 04 2009

mulletme.jpg

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant : c’est le matin, je me lève, comateuse, la bouche pâteuse, je vais dans la salle de bain, j’allume la lumière et je pousse un cri en apercevant Godzilla-mais-avec-des-cheveux dans la glace. Consciente d’être en plein cauchemar, je déclare forfait et retourne me coucher. Une demi-heure plus tard, j’essaie de me convaincre que ce n’était qu’un mauvais rêve, mais par précaution, j’évite les miroirs.D’après ce que j’ai pu comprendre, je ne suis pas la seule à connaître ce genre d’expérience. A toutes les victimes (et je sais qu’elles sont nombreuses) du syndrome de la sale-gueule-du-matin (l’haleine-de-coyote-putréfié est un phénomène qui mérite un traitement à part), je dédie ce post plein d’espoir. N’oubliez jamais qu’il y a toujours pire que soi !

Non, ce ne sont pas des paroles en l’air ni des dictons de mamie : il y a un site magique qui permet de guérir de tous ses complexes. Si vous ne le connaissez pas encore, précipitez-vous sur sexypeople-blog.com. Comment parler de SexyPeopleBlog sans tomber dans le lyrisme convenu ou dans l’apologie de la médiocrité ? C’est tout de même LE site ultime de la photo dossier, qui prouve qu’on n’a pas besoin d’être moche pour avoir une sale gueule. Alors oui, c’est méchant, oui ça tape très bas, ça va chercher dans les années 80 et même avant, quand Photoshop n’existait pas, quand la coupe mulet était au top, de même que le pull à motifs bucoliques ou les lunettes aux verres fumés.  Mais c’est pour la bonne cause ! Côté éditorial, Renzo, le créateur du site, nous donne une leçon d’épure, dans le style « no comment » … Il faut dire que les photos se suffisent à elles-mêmes.

Naturellement, je ne résiste pas à la tentation de vous montrer mes binettes préférées, classées en plusieurs catégories :

- l’inévitable best-of de la coupe mulet (mais pas que), qui est une bonne introduction au site. Tout de même, quand tu les vois les mecs, t’es obligé de reconnaître le talent et de respecter celui qui ne doute de rien. Parce que c’est tout un art d’avoir une sale gueule et de regarder l’appareil photo avec les yeux de l’amour, façon je-suis-un-pur-beau-gosse. Entre la méduse au front huileux, l’informageek avec son floppy disc ou le cosmonaute barbu, franchement, prenez-en de la graine.

206592170057ff648a34.jpgmatt1981.jpgmarcelo1987.jpgfloppy1992.jpgjoha9.jpgozzie7506.jpg

- the « creepy kids » ou les gosses qui ont une tête angoissante. Ils auraient pu jouer Chucky, ou bien Damien dans la Malédiction (Omen : the awakening). J’ai plus de mal à me moquer d’eux, après tout, ce sont des enfants innocents. C’est vrai, ils n’ont pas demandé à poser avec Babe le cochon, ni à s’appeler Reginald et porter un noeud papillon, ni à se faire poser une couronne en alliage métallique (surtout que tu visualises la méga-chute frontale du petiot, qui aura causé la désintégration de l’incisive).

1.jpg1995cubscaseyamericangirl.jpgeric1992.jpgronald.jpgjunior2v.jpgnjdud7jh7jje888.jpgmulletme.jpg

-Adolescence, l’âge ingrat de la vie. Je ne sais pas ce que je préfère, la reine d’un soir cuvée 1983 ou bien l’ado pré-Biactol, l’authentique calculette comme on n’en voit plus. En même temps, l’ange blond indolent n’est pas mal non plus dans le genre coiffure asymétrique de rebelle fuck the world. Mention spéciale au papier peint « nature »,  ancêtre de l’écran vert pour les décors incrustés et les effets spéciaux au cinéma (il existe aussi une version arrière-plan « bibliothèque » pour cette série de photos)

1989sandra.jpgtom2.jpg15yrs.jpgte94.jpgsandra92f.jpgal81.jpgrachel89.jpg


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Ultrarésistance |
Tu l'as dit, Souris! |
Pensées Libres... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BILAOGY
| LA GRANDE GUERRE 1914-1918
| Le Cercle de Lumière